Enseignement reçu d’Arzus, l’un de mes maîtres dragons.

Arzus : Notre choix d’un crâne de dragon recèle des messages importants. Le premier contact avec un esprit dragon dont une partie de l’essence est ancrée dans un crâne de dragon, devrait toujours commencer par l’observation et le recueillement. Nous n’attendons pas de vous que vous nous assaillez de questions. Connaître notre nom n’est pas un préalable pour obtenir notre respect. Vous devez tout au contraire faire silence, silence de votre mental, de vos questionnements et de vos besoins. Montrez-nous votre empathie. Celle de l’écoute de votre cœur à notre sujet. Soyez humble et observateur. Taisez vos questions et vos attentes.

Mettez-vous en situation méditative, dans un environnement calme et réconfortant. Prenez nos crânes en main et contemplez-les en faisant le vide de toute votre agitation quotidienne. Regardez la sculpture, ses imperfections, le faciès, la pierre ou le matériel synthétique. Laissez venir à vous les inspirations qui s’en dégagent. À quoi vous fait penser ce crâne de dragon ? Qu’est-ce qu’il évoque ?

Nous nous affichons au travers de ces crânes. Vous pouvez y lire notre personnalité tout comme nos blessures, nos défauts, nos tendances. Découvrez-les. Nous sommes des livres ouverts tout comme vous l’êtes à qui sait vous observer adéquatement. Nous savons que vous n’aurez pas de jugement sur nous alors que vous en seriez incapable en pratiquant cet exercice sur vos pairs. Nous ressentons si votre observation est emprunte de jugement ou non. Envers nous, elle ne l’est presque jamais, alors profitez-en pour vous livrer à cet exercice d’objectivité, sans peur et sans crainte.

Nos crânes de dragon portent tant de messages sur chacun de nous. Il n’est pas nécessaire de « savoir » communiquer avec nous pour en apprendre sur nous et sur vous. En effet, qu’est-ce qui unit un dragon à son dragonnier ? Une communauté de défis, de blessures et de missions. Chaque dragon partage les mêmes peines et les mêmes épreuves que son dragonnier. Vous partagez également les mêmes forces et les mêmes atouts.

Si vous vous sentez appelé par un crâne de dragon qui semble visuellement entravé par des chaînes, cela correspond certes à l’état de ce dragon mais également à votre état. Qui peut mieux le comprendre que celui qui partage la même souffrance et la même limitation. Si votre crâne a un aspect agressif, il révèle tout autant sa colère que la vôtre, toutes deux appelées à être transmutées. Si votre crâne de dragon semble blessé, vous l’êtes tout autant. Si vous le trouvez bourru et massif, il renvoie votre manque de délicatesse, de finesse et de sagacité en certaines choses. Son crâne est synthétique et porte des artifices, des dorures cachant une matière moins noble, il renvoie votre image avec laquelle vous vous habillez, derrière laquelle vous vous cacher ou bien votre attachement au paraître. Il n’y a rien de répréhensible. N’infléchissez pas votre attirance pour un crâne ou une statue de dragon sur ce que je viens de vous dévoiler. Vous vous mentiriez à vous-même. Nous ne jugeons pas, nous vous aidons à vous voir réellement ce que peu savent faire.

Votre guide dragon est identique à vous. Il est une part de vous.

Lorsque vous avez choisi un crâne de dragon, c’est encore rarement parce que vous avez entendu l’appel du dragon vous confirmant votre appariement. Votre choix s’est porté sur son esthétique avant tout. Vous choisissez ce qui vous ressemble, ce qui est à votre image. Cela est inconscient et cela est parfait ainsi. Votre choix peut paraître étrange et pas toujours sur des critères de beauté absolus, mais sur le fait que vous étiez confortable avec. Si vous faites sculpter un crâne de dragon pour accueillir un guide dragon, vos instructions et le résultat de l’artiste se combineront pour vous refléter.

Vous rêvez souvent de rencontrer une personne qui vous comprend et au travers de laquelle vous parviendrez à briser votre cercle de problèmes. Votre guide dragon est là pour ça.

Apprendre à observer le crâne de votre dragon, c’est apprendre à s’observer soi-même. Il est souvent difficile pour vous d’être sincère et perspicace sur vous-même. Vous l’êtes beaucoup plus sur les autres. Soyez le sur votre crâne dragon et vous vous découvrirez.

Listez tous les qualificatifs qui viennent à votre esprit en observant votre crâne de dragon. Laissez votre imagination rêver de l’histoire vécue par votre dragon. Imaginez son caractère, le ton de sa voix, sa personnalité. Faites cet exercice sur plusieurs jours. Seulement à la fin reprenez vos notes et mettez-vous en parallèle. Ne craignez pas de ne pas toujours voir de correspondance. Cela ne sera pas immédiat. L’égo tentera d’aplanir et d’altérer le tout. Soyez en conscient mais ne craignez rien, c’est un travail lent et patient.

Les guides dragons qui viennent à votre chevet, sont ceux qui vous comprennent le mieux car vous êtes eux et eux sont vous. Les premiers messages qu’ils vous délivrent pour vous libérer de vous-même, ils les portent dans leur crâne ou sculpture de dragon à VOTRE attention. Cela ne peut être plus proche de vous que cela. Nous sommes accessibles à tous! Acceptez aussi de n’être qu’à ce niveau de reliance avec nous. Cela est déjà énorme, n’en doutez pas. Cette étape est si souvent oubliée.

Nous vous aimons profondément, nous nous démenons pour vous et nous allons devenir incontournables.

Samuel : Merci Arzus.

Il m’invite à publier sa photo, ainsi je m’affiche un peu moi-même au travers de lui. Nous pouvons être amenés à nous relier à plusieurs dragons, chacun reflétant alors un aspect de nous-même. Dans un crâne pour un esprit dragon, je l’avais déjà perçu mais pas aussi précisément. Je vais refaire l’exercice et l’étendre aux autres dragons.

Crâne de dragon du dragon ArzusCrédit illustration : Verticae

Par Samuel sous www.leretourdesdragons.com

Print Friendly, PDF & Email

9 Réponses

  1. Alexandre

    Autre chose, je me passionne pour les dragons mais je ne sais pas si un dragon « m’interpelle ». Je reçois fréquemment des bribes d’images que plus tard dans le mois. Ils se produisent (comprends-tu ce que je veux dire?) À part ça, y aurait-il d’autres manières qu’il « m’appelle », excepté les crânes ?

    Répondre
    • Samuel

      Je n’ai encore que très peu parlé du travail avec un crâne de dragon car c’est loin d’être la base du travail avec les esprits dragons. Il est à mon sens préférable de travailler son Ouverture du Cœur, ses défauts et ses blocages émotionnels en premier. On en a tous et ce nettoyage énergétique permet de passer à la véritable collaboration avec les esprits dragons.

      Répondre
      • Alexandre

        J’ai réussi!!! J’ai établi le contact avec un esprit dragon sans le crâne!!! Je n’ai rien entendu, car à chaque fois que cet esprit et moi tentions de communiquer, j’ai ressenti une léger mal à la « frontière » de ma tête, comme si mon esprit voulait empêcher le contact… J’ai besoin d’aide et ça grouille, je sens que cet esprit s’accroche, maintenant qu’il s’est ancré, mais que ça risque de ne pas durer. En passant, j’ai le pressentiment que c’est une dragonne verte.

      • Samuel

        Bonjour Alexandre,
        Lorsque l’on tente d’établir un contact avec l’invisible, il est très fréquent que les entités qui se présentent, proviennent de l’astral. Elles usurpent l’identité de ceux que nous recherchons afin de nous tromper. Un esprit dragon ne vibre pas à la frontière de notre crâne, c’est plus une entité du plan astral qui agirait ainsi. Le dragon passe par la voie du Cœur, celle qui oblige de se présenter à l’âme de chacun. Notre âme n’accepte aucun mensonge ou duperie. Par la voie du Cœur, un dragon est bien un dragon. Par ailleurs, avec un dragon, il n’y a jamais, mais jamais, de sentiment d’urgence. Ils sont d’une grande patience. Seule une entité qui n’est pas ce qu’elle montre, chercherait à s’accrocher au plus vite avant d’être démasquée…

  2. Alexandre

    J’aimerais savoir, si quelqu’un pourrait aussi communiquer avec Arzus d’une manière ou d’une autre, même si cette personne ne possède pas son Crâne?
    Deuxième chose: a titre informatif, tu as combien de crânes, car en apparence tu as l’air d’en avoir beaucoup… 😉

    Répondre
  3. Isabelle

    Bonjour Samuel
    Le 20 janvier 2016 j’ai eu une vision vers 2h50 du matin, au plafond de ma chambre scintillait une couronne de feuilles blanches éclatantes et derrière cachée se trouvait la tête d’un petit dragon ciselé. C’était magnifique mais cela a duré très peu de temps. J’ai regardé sur internet dans l’espoir de retrouver une image ressemblant à cette tête de dragon on aurait dit de l’ivoire ou du jade et aujourd’hui je tombe sur ton site et cela m’interpelle. J’ai pensé à une vision angélique qu’en penses-tu?

    Répondre
    • Samuel

      Bonjour Isabelle,
      Je perçois les mondes subtils de différentes manières. Ta description ressemble à une expérience personnelle. Alors que j’étais installé confortablement pour me relier à un guide, il m’annonça une surprise. Un trou lumineux est apparu au milieu de nul part. Une lumière blanche éclatante s’en échappait sur le rebord. C’était comme si la matrice holographique de ma chambre se déchirait légèrement pour me montrer ce qu’il y avait au-delà. C’est la voix très claire et perceptible par mon ouïe d’un autre guide qui passa par ce « passage ». Cela ne dura pas longtemps. Une vision angélique ? Je dirais que oui si on le conçoit comme une ouverture sur la fréquence vibratoire de leurs plans de conscience.

      Répondre
  4. Samuel

    Arzus me fait rajouter cette précision « Tous n’ont pas besoin d’un crâne pour se connecter à un dragon ».

    Répondre
    • CHRISTIANE MICHEL

      merci pour tous ces articles sur les Dragons. justement, je me posais la question au sujet des cranes de dragons en terminant la lecture de celui-ci et ton commentaire d’hier y répond parfaitement 🙂

      cordialement,
      Christiane

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.