La fondation de ce site s’inscrit dans une démarche avant tout personnelle pour m’obliger à structurer la compréhension de mes expériences, à retranscrire les messages qui me parviennent et à organiser tout ce que je suis amené à percevoir et vivre hors des frontières connues. Cet espace consacré fut initié par mon Maître dragon Arzus. Il m’est simplement demandé de m’inscrire sous la guidance des esprits dragons, de mes compagnons cristallins, de mes guides personnels, avec immense respect et tendresse.

Le Retour des Dragons se transforme régulièrement afin de traduire chacun des paliers de mon apprentissage. L’ensemble des articles rédigés au cours de la phase d’amorce pouvait s’apparenter à une construction hétéroclite sans architecture globale. Pourquoi autant de sujets divers et non pas seulement sur les dragons ? Les thèmes abordés se révèlent progressivement en Vérité et en Sagesse :

■ Comment accéder à la guidance des dragons
sans entreprendre son chemin initiatique personnel,
■ Comment recevoir les grâces des dragons
sans démontrer une volonté ferme au-delà de la souffrance,
■ Comment connaître les dragons
sans se connaître soi-même,
■ Comment se relier à la puissance des dragons
sans redécouvrir sa propre puissance souveraine,
■ Comment maîtriser la force d’une union avec les dragons
sans se maîtriser soi-même,
■ Comment devenir un apprenti de ces maîtres de la Kundalini
sans s’ouvrir à cette force par une sexualité sacrée,
■ Comment collaborer respectueusement avec les dragons
sans reconnaître le sacré dans les règnes minéral, végétal, élémental et animal,
■ Comment comprendre les dragons
sans ressentir les éléments Air, Eau, Feu, Terre, Bois et Éther,
■ Comment saisir l’essence des dragons
sans éprouver les différentes dimensions et hiérarchies célestes,
■ Comment rejoindre les dragons
sans atteindre de nouvelles fréquences au travers de son corps physique
sans réveiller son encodage divin, ses potentiels et ses mémoires,
■ Comment s’élever au niveau de ces êtres pleinement conscient
sans s’unifier et sans redevenir un être réalisé en pleine conscience,
■ Comment partager l’immense savoir des dragons
sans rechercher à défalsifier notre Histoire,
■ Comment embrasser la vibration angélique des dragons
sans rester humble face à la puissance du Plan Divin.

La première étape vécue était préparatoire et peut se résumer ainsi :

Marcus 2,22 :
Nul ne met vin nouveau en outres vieilles.
Sinon, le vin crèvera les outres.
Et le vin se perd, les outres aussi.
Mais : « Vin nouveau en outres neuves ! »

Je cite ce passage sur une guidance reçue afin de traduire l’importance d’un travail sur soi permanent pour être sous la Sagesse des dragons, être enseigné de leur Savoir et être à apprentissage de leur Maîtrise.

Les dragonniers sont appelés, appelés à entrer dans la danse de la transmutation de toute chose sur Gaïa, appelés à rétablir le royaume de la Lumière dans toute sa splendeur. Chaque dragonnier sera initié selon une voie propre tout en retrouvant les enseignements des anciennes écoles de mystère. En plénitude et sous la guidance de leur Maître Intérieur et de leur dragon, les dragonniers se réaligneront avec leur Plan Divin individuel.

Dans le choix des thèmes, des messages et des mots employés, les prochains articles se feront encore plus en collaboration avec les esprits dragons, les esprits cristallins, les esprits de la nature. Le Voile s’estompe, les énergies nouvelles nous purifient et nous révèlent.

Le Verbe est un état vibratoire qui passe dans nos états de conscience. Écrire m’aide pour une plus grande unité de conscience et pour une plus profonde intégration dans le Cœur.

Mes articles sont écrits en toute humilité. Je continue d’offrir à la Source de toute chose chacune de mes expériences, chacune de mes émotions, chacune de mes épreuves. Je ne vis rien sans les nombreuses aides des plans subtils qui mettent en place les synchronicités nécessaires à chaque expérimentation. Je ne perçois rien qui ne m’est offert de percevoir. Je ne sais rien par moi-même qui ne m’est transmis par un guide. Je n’arrive à aucune conclusion ou compréhension qui ne me soit soufflée. J’en appelle simplement à valider dans votre Cœur ce qui raisonne ou non en vous afin de garder le discernement nécessaire sur tout ce que j’écris.

Crédit illustration : inconnu

Par Samuel sous www.leretourdesdragons.com

Print Friendly

29 Réponses

  1. KraKaVeN

    Le Verbe était au commencement
    L’Amour est le cœur du verbe
    La Vérité en est la tête

    L’Amour est ce sans quoi aucune vie ne peut exister
    La Sagesse est ce sans quoi aucun mouvement existe
    La Vérité est ce sans quoi aucune limite existe

    de « Peter Deunov »

    Répondre
  2. Killian

    Bonjour, Samuel.
    J’ai découvert ton site il y a plusieurs mois déjà et à chaque fois que je lis un de tes articles cela me touche très profondément. Je tiens tout d’abord à te remercier, grâce à toi et tes guides que je remercie également, j’ai pu découvrir de nouveaux aspects de moi-même que je ne connaissais pas.

    J’ai appliqué tes exercices et ils m’ont beaucoup changé. Seulement je n’arrive pas à effacer les doutes qui ne cessent de m’assaillir tous les jours. J’ignore si il t’est arrivé de ressentir cela, cette sensation que tu n’avances pas et que tu fais tout de travers. En tout cas, c’est ce que je ressens. En effet, plus je travaille sur moi, plus je cherche des réponses et plus j’ai la sensation qu’un brouillard épais m’entoure et qu’il s’épaissit à chaque recherche.

    Il en est de même pour mon guide dragon. Bien que je l’ai rencontré, bien qu’il m’ait aidé je me demande si ce n’est que le fruit de mon égo pour me rassurer et me satisfaire. Je sais que c’est absurde mais c’est quelque chose que je n’arrive pas à accepter. Me mentir à moi-même.

    Ce message, je le vois comme une confession de ce que je ressens. Je le trouve idiot et sans queue ni tête mais il fallait que je l’écrive, je le sentais au fond de moi. Je ne te demande pas d’y répondre (j’ai eu un mal de chien à trouver le courage pour écrire ce message, j’ignore si je l’aurais encore pour te répondre) mais ton aide, je l’accepte avec grand plaisir. Puisses-tu éviter les doutes que je ressens et terminer le chemin. J’espère avoir le courage de le terminer moi aussi.
    Killian

    Répondre
    • Samuel

      Bonjour Killian,
      Tout ce que je publie n’est qu’une fraction de tout ce que je devrais écrire. Un article peut me prendre tellement d’heures de travail, et là encore je le sais inachevé. Publier doit rester secondaire car c’est dans le silence de mon cœur que je dois mettre le plus d’énergie pour cheminer, lorsque mon travail à temps plein, mes jeunes enfants, le sport, ma vie sociale et les dix milles obligations quotidiennes me le permette. Lorsque personne autour de toi ne comprend vraiment ce que tu vis, que tout dans ton environnement essaye de te dire que ta réalité intérieure n’a pas sa place, que ceux se disant éveillés t’affublent de jugements, que la fatigue voudrait t’appeler à te « rendormir » alors oui le soir je plonge parfois mon visage au creux de mes mains et parfois le jour je fuis en regardant l’horizon par la fenêtre de mon bureau aseptisé. Le chemin est dur. Il serait si facile de lâcher.
      Apprendre à chasser ses doutes se découvre avant tout par soi-même. Tout ce qui est extérieur à nous concoure à pervertir notre volonté. De cette paralysie latente, nait le doute. S’en extirper est l’apprentissage que je me donne d’acquérir avec l’aide de mes guides.
      Je publie depuis plus de deux ans et je crois qu’il doit rester très peu des premiers inscrits aux publications. Je continue quand même car il y a une source incommensurable d’énergie accessible au plus profond de soi. C’est cette Puissance qui me permet d’accomplir mon chemin, de chasser les doutes, d’ignorer les jugements. C’est de cela que je compte témoigner prochainement mais le blogue n’est peut-être pas approprié. Je réfléchis à un projet d’écriture qui prendra une forme très spéciale pour poser les bases concrètes pour tous vers cette Puissance intérieure. C’est un immense travail qui m’attend mais j’ai basculé au-delà des doutes, il me reste encore quelques sacrifices à faire au quotidien pour me donner l’espace nécessaire à ce chantier.

      Répondre
      • Killian

        Je te remercie pour ton aide Samuel, grâce à toi j’ai pu découvrir une part en moi que j’avais enfouie et que je n’acceptais pas. T’avoir écrit l’a fait remonter à la surface et ta réponse me permet en plus de comprendre pourquoi je ressentais ces doutes. Quand j’ai écrit, j’avais peur de ta réaction. D’un côté je ne voulais pas que ce message soit stupide et idiot, j’ai même hésité à te l’envoyer considérant que c’était mon problème et que je devais me débrouiller seul. Mais d’un autre côté, je souhaitais de l’aide, il fallait que j’en parle à quelqu’un. Alors j’ai été jusqu’au bout, avec encore cette peur de n’être pas assez sincère. Cette peur du jugement d’autrui à mon égard est la source de mes terribles doutes. Je le comprends désormais grâce à toi.

        Je te demande d’accepter mes excuses, j’ai été égoïste. Je suis resté l’esprit fixé sur mon problème sans pour autant avoir l’idée que d’autres comme toi auraient pu avoir eux aussi avoir les leurs. J’ai ajouté le poids de mon âme au tien et j’en suis désolé. Merci encore à toi et tes guides pour toute l’aide que vous m’avez apporté. Mon soutien t’accompagne, puisse t’il t’aider dans le chemin que tu entreprends.

      • Samuel

        Le doute amène irrémédiablement la dévalorisation. Reconnaître son aliénation aux doutes est un acte d’humilité. Te parler de mes doutes, n’est pas pour pointer ton égoïsme. Il s’agit de ta perception selon ton état intérieur. Te parler de mes doutes a reflété en toi un auto jugement et pas forcément le sens profond de ma réponse. Tu es venu publier humblement sur tes doutes. Je te réponds humblement sur mes propres doutes. L’humilité appelle l’humilité. Tu es un être imparfait, je suis un être imparfait. Ce n’est pas parce que je parle ouvertement de ce que d’autres n’osent pas révéler d’eux-mêmes, que je suis libéré de l’affliction du doute, du découragement… Je vis encore ces états émotionnels… Je ne suis pas différent de toi. J’apprends avec mes guides à me guérir et à me retrouver… Je ne fais que partager mon chemin, qu’il inspire ou non autrui 🙂

  3. Adrien

    Bonjour, je m’appelle Adrien, j’ai 15 ans.
    Je vois dans les commentaires que tout le monde y arrive. Pour moi qui ait découvert ce site il y a 2 mois, je suis frustré car je n’arrive à rien.
    Pourtant j’ai fait plein d’efforts. Leurs exercices ont porté leur fruit, je suis totalement à l’inverse de ce que j’étais.
    Mais je vois toutes ces personnes y arriver et moi qui bloque je ne vois pas où je peux faire quelque chose de travers.
    Ce que je n’arrive pas, c’est de voir ou parler à des dragons ou quoi que se soit d’autre.
    Donc ben je voulais le dire au cas où mais je sais que vous ne pourrez rien faire pour moi donc vous n’êtes pas obligé de répondre à ce commentaire « absurde ».
    C’est juste un commentaire en mode « coup de gueule ».
    Je vous conseille de continuer car votre site est juste très bien fait et puis rien d’autre.
    Adrien

    Répondre
    • Samuel

      Bonjour Adrien,
      Lorsque j’avais 15 ans, je voulais tellement être capable de voir mes vies antérieures. J’essayais toutes les techniques que je pouvais lire. Mais rien… Disons c’est ce que je croyais. C’est au même âge que j’ai appris à travailler sur l’agitation du mental, sur l’écho de sa petite voie, sur un état profond de détente. J’avoue maintenant qu’à 15 ans, je n’aurais pas été prêt à ce que j’expérimente maintenant. Quand on s’incarne, on a une vie à vivre. Donc nos guides attendent qu’on la vive pour voir si on apprend par nous-mêmes. Ensuite, ils se sont manifestés pour moi.
      Cela ne veut pas dire qu’à 15 ans que nos guides sont silencieux et absents, bien au contraire. C’est un apprentissage en soi que de se reconnecter à eux. Cela m’a pris des années.
      Si on ne voit pas de résultat, on peut être tenté par un coup de gueule en effet, mais l’appel est lancé, la réponse viendra forcément, le plus souvent indirectement et en temps et lieu.
      Samuel

      Répondre
      • Adrien

        Merci beaucoup, cela va m’aider et aussi j’espère pouvoir aller plus loin.
        Je vous souhaite une bonne continuation et une belle futur vie.

      • Samuel

        Je n’ai aucun doute que tu iras bien plus loin que tu ne l’imagines. Lorsque le mental, qui voudrait les choses tout de suite, refluera, l’inattendu se manifestera…

  4. Anne

    Bonjour, et merci pour ce site qui m’accompagne dans la découverte de cette nouvelle aventure, puisque je suis liée depuis hier à un jeune dragon, je t’ai expliqué cela dans un autre commentaire… Comment puis-je connaitre son nom, et que puis je faire pour lui, que puis je lui apporter ? Je sens que nous sommes liés cœur à cœur et qu’il me transmettra sa sagesse, je crois que c’est un jeune dragon gris… Qu’en penses-tu ? Anne

    Répondre
    • Samuel

      Il ne demande qu’une chose au préalable, une véritable transparence de toi vis-à-vis de toi et une acceptation de tes parts sombres. Il t’accompagnera sur le chemin de la guérison. Les déblocages émotionnels, il en fera son affaire. Les larmes que tu verseras seront autant de libérations qui vous rapprocheront. Son nom tu le sauras lorsque tu seras prête.

      Répondre
  5. Marie St Roch

    Bonjour. Je tombe sur votre site pour une question d’heures miroirs (je trouve vos explications des heures très percutantes, bravo) et je vois vos écrits sur le Dragon. Je suis Dragon, signe chinois, sans doute pas un hasard car je ressens la force du Dragon depuis mon adolescence. J’ai 50 ans. Et j’en ai bien eu besoin. J’entends de plus en plus « parler » de Dragons depuis un an, d’une force qui s’éveille. La Kundalini s’est éveillée en moi depuis fin 2015. Ils m’ont expliqués que ce serait un processus naturel pour m’aider dans les soins que je fais (auras et chakras). Et c’est effectif. Mais actuellement, je sens une autre présence à côté du Dragon, presque un chemin naturel de la femme que je suis qui s’éveille au féminin sacrée, je vois aujourd’hui apparaître un phénix. Or, je n’entends pas parler de phénix. Le phénix devient yin lorsqu’il s’associe au dragon yang. Est-ce que vous voyez vous aussi ce chemin pour les femmes dans la relation sacrée ? Je ne demande pas une confirmation bien sûr, je suis confiante dans ce que je vois et entend, mais juste savoir si d’autres personnes perçoivent le même message. Merci.

    Répondre
    • Samuel

      Homme ou femme, nous avons à redécouvrir la Voie sacrée du couple intérieur, le féminin et le masculin en chacun. Nous sommes tous confrontés au même défi mais nous sommes tous uniques. La réponse à votre question est dans ce qui vous paraît le plus naturel et le plus intuitif pour vous. Je partage ce qui l’est pour moi. Ce n’est pas à ériger comme vérité pour chacun mais à voir comme un encouragement à ériger SA vérité.

      Répondre
    • Lahreche

      Bonjour, oui je ressens le féminin sacré qui appelle fort et demande une (re)construction, une (re)connaissance. Les dragons puis le phénix reviennent dans ma vie régulièrement depuis 3 ans. Il y a 22 ans, j’ai « rêvé » d’un monde de dragons, j’en étais un…. Dans une vision récurrente, j’en chevauche un en redoutable guerrière… Il fait comme partie de moi sans arriver à le « connecter ». À 13 ans, j’ai découvert des dons mais j’ai eu peur et je les ai refusé. Maintenant que je sais (sans prétention) qui je suis et ce que je pourrais faire pour me rendre utile, je me sens comme une sourde aveugle qui ne sait par quoi commencer… J’ai fait un burn-out il y a plus d’un an, je ne retravaille pas. C’est la Nature qui me sauve et me ressource depuis 8 mois. Ce sont les heures doubles qui m’ont amené ici. Merci à mes guides et dragons. Merci Samuel pour ce formidable partage, ce blog, tes recherches, ton évolution, ton exemple. Merci Arzus et Samuel, soyez Bénis, Protection et Longue vie. La UnicaY

      Répondre
  6. magali

    Bonjour Samuel,
    je découvre votre site par le plus grand des hasards (même si le hasard n’existe pas… j’ai l’impression, pour tout vous dire, de me réveiller ce soir en parcourant votre blog). Je dis cela car depuis longtemps je cherche sur Internet des réponses à mes questions… je pense entrouvrir une porte ce soir grâce à vous…
    J’ai vécu, vu et ressenti de nombreuses choses merveilleuses mais aussi troublantes, Amour etc … sans en comprendre le sens… puis j’ai oublié (le quotidien prenant le pas sur ces « apparitions »… puis d’autres choses sont revenues dans ma vie (moins angéliques). Aujourd’hui encore je cherche des réponses à tout ce que j’ai pu vivre. Donc merci pour votre site.
    Pour débuter le dialogue, si vous le permettez, j’ai eu l’occasion de rencontrer 2 dragons. Je dormais (avec mon ex-compagnon) lorsqu’un courant d’air me réveilla… lorsque j’ouvris les yeux j’aperçus dans un 1er temps un ciel étoilé… il n’en était rien, il s’agissait du cristallin d’un dragon… ce dernier se retira (le courant d’air venait de ses narines) et j’en aperçus un second (moins gros mais plus terrifiant)… j’étais stupéfaite… en comprenez vous quelque chose de mon rêve (éveillé)… je n’en comprends pas le sens … je l’ai fait il y a 16 ans, j’en garde une mémoire exacte des faits, des sensations que cela a éveillé en moi cette nuit-là. Vous remerciant.

    Répondre
    • Samuel

      Bonjour Magali 🙂 On ne comprend l’expression « vision intérieure » que si on l’a vécu. Ce fut pour moi avec un dragon. C’est un flash très court, mais net et intense. Souvent derrière l’image ou la courte séquence que nous recevons, il y a bien plus qui passe. Les dragons connaissent le conditionnement dont nous sommes affublés et qui nous repoussent d’eux. Ils y vont donc progressivement. Mais lorsqu’un dragon manifeste sa présence, c’est sans équivoque. Il n’y a pas forcément qu’un seul dragon qui puisse nous rendre visite. Il y en a qui semble plus doux et d’autres plus rugueux, mais ce n’est qu’apparence. Même si tu n’as pas souvenir d’autres visions depuis 16 ans, si un dragon se lie avec toi, il continue assurément de veiller sur toi. Les dragons attendent patiemment que l’on soit prêt à les reconnaître et à les accueillir auprès de soi. Cela prend le temps que cela doit prendre. Et lorsque la reconnaissance dans notre cœur vis-à-vis d’eux est enclenchée, beaucoup de choses changent dans nos vies.
      Il n’y a pas que les consciences dragons qui nous apparaissent les « yeux dans les yeux » : https://www.leretourdesdragons.com/animal-totem-elephant/

      Répondre
  7. AlaranGaerlan

    Je dois avouer, qu’il y a quelques minutes, j’ignorais l’existence d’un tel site internet, et encore moins que quelqu’un oserait le réaliser. Il y a bien eu Diablus qui visait plus sur l’aspect communautaire (et aux sources assez mélangées et confuse, il faut hélas l’admettre), mais quant aux dragons, cela est bien la première fois (ou alors suis-je peu doué dans mes recherches et peu curieux..?) que l’on m’amène sur un site où une personne donne son point de vue intégralement, ses enseignements et ceux du dragon qui l’accompagne… Il est rassurant de ne pas se sentir seul.
    De mon côté, il serait assez difficile de dire que cela n’est pas réel, puisque trop de coïncidences ont démontré la véracité de leur existence. Si une dragonne existe, pourquoi pas d’autres ?
    Un ami, qui apprécie particulièrement méditer et voyager astralement (habitude qu’il a hélas un peu perdue et qu’il désire rattraper), avait tenté, sans prévenir, d’aller voir la dite dragonne. Il m’a fait le récit d’avoir entrevu celle-ci, sentant la pression d’une patte sur lui, un geste d’agacement, et la description de la dragonne – je ne lui avais pas décrit ce que j’avais pu voir de Livinra – lui ressemblait très grandement.
    Il y a aussi eu d’autres choses assez intéressantes, et plaisantes. Il est amusant et fascinant que de discuter avec le vent et d’une manière assez indescriptible comprendre. Demander l’attention de Livinra et voir le vent se calmer très rapidement jusqu’à ne plus être le temps que je prononce ma parole, recevoir des bourrasques lorsqu’il m’arrive de me faire sermonner ou lorsque que je raconte une idiotie maladroite qui fait rire… Une voix se développe dans ma tête assez récemment, mais je pense qu’il s’agit davantage de ma vision de sa voix que de sa véritable voix. En a-t-elle une, au moins ? Difficile à dire. J’avoue poser peu de questions. C’est le plus souvent pour me sermonner ou me redresser qu’il y a ce genre de discussion ‘volatile’, si j’ose dire.
    De ce que j’ai pu voir sur internet, beaucoup parlent de voyage astral pour aller rencontrer ces créatures, mais sans doutes est-il possible pour eux que de faire une partie du trajet eux-même ? Je suis convaincu qu’ils en sont bien plus que capables.
    Merci à toi, Samuel, ainsi qu’à ceux participants ici, pour montrer que le monde que l’on connaît ne se limite pas qu’à notre plan, mais aussi que je ne suis pas si seul que ça, dans le fond. La lecture intégrale du site et de ce que tu as à partager suivra l’envoi de ce commentaire. La curiosité est une chose difficile à stopper, certaines fois.
    Puissent certaines existences devenir plus plaisantes et emplies de connaissances, dragons ou non.

    Répondre
    • Samuel

      C’est moi qui te remercie de ton témoignage. Je suis toujours surpris de la résonance de ce qu’Arzus, mon principal maître dragon, m’avait demandé de faire, c’est-à-dire de partir de rien et simplement écrire un blogue. C’est actuellement une partie des enseignements que les dragons me dispensent, celui de comprendre tout ce que l’on regroupe sous voyage astral. Quand j’écris moins sur le blogue, c’est que j’expérimente et je prends le temps du recul avant d’écrire. Les dragons ne sont pas des guides du quotidien, si je peux me permettre cette formulation. Ils viennent quand il y a besoin et attendent de voir nos progrès. D’autres guides sont là pour nous accompagner davantage pas à pas. Je me reconnais dans ce que tu partages avec Livinra.

      Répondre
      • AlaranGaerlan

        Il faut bien partir de rien pour créer quelque chose, même si cela requiert des ressources. L’idée de la création provient du fait que ce que l’on désire créer ne l’est toujours pas. Peut en sortir de là une réflexion sur le monde, les univers, les plans, etc. Quelle origine ? Pourquoi ? Comment ? Le saura-t-on jamais ?
        Si l’on en vient au point de vue scientifique et du big bang, je n’ai encore vu nulle part pourquoi la masse pré-big bang était là, et encore moins d’où celle-ci venait. La science humaine en est arrivée à la naissance physique de l’univers, selon eux. Mais au-delà de ça ? Même eux ne semblent pas trouver de réponse, ou alors, les réponses trouvées ne feraient pas très « scientifiques » ? Je trouve intéressant de s’interroger sur ce genre de choses. Que l’on finisse avec une idée cohérente ou non, peut-on vraiment dire que la cohérence actuelle était la même à cette époque ? Et est-elle la même dans d’autres univers et plans ? Il y a de quoi avoir un petit mal de tête.
        Et il est difficile de même supposer que tu n’expérimentes pas. Il vaut bien mieux exprimer du vécu que du supposé, davantage encore quand il faut enseigner. Un professeur qui enseigne sans avoir pratiqué son enseignement ne sera jamais un bon professeur. Je n’ai jamais vu de professeur d’éducation physique et sportive courir aux côtés de ses élèves durant ma scolarité.
        De ce fait, que les gens acceptent ou non ta vérité et ton vécus, il n’en reste pas moins le fait que tu suis la méthode que tout professeur devrait suivre. Puisse au moins cela servir à tout le monde.
        Il me tarde que de pouvoir progresser dans la méditation pour pouvoir trouver le calme et aller plus loin. Il y a bien plus à savoir qu’on ne le pense.

  8. Nailik

    Je reviens ici après un certain temps, et je trouve cela marrant d’une certaine manière de voir mes toute première manifestations ici, mes premiers partages ( constructifs ou pas ) et jusqu’à maintenant je n’avais pas pris conscience de certaine choses.

    Je n’avais pas pris conscience des faible progrès que j’ai fait depuis. Je n’avais pas non plus pris conscience que ce qu’il m’est arrivé, ce que j’ai vu etait bien reel.. Avec du recul je me demande ce qu’a bien pu penser ce « mystérieux » ( je ne vois pas d’autre mot pour décrire le ressenti que j’ai eus à ce moment là ) dragon rouge autour de son arbre quand il a vu que malgré cela je doutais encore de son existence même. J’ai vu un autre commentaire disant que les dragons sont admirable et respectable ne serai-ce que par leur immense patience. C’est tout à fait ce que je pense. J’écris ceci au même moment ou je réponds à l’autre sujet sur le voyage de l’âme, car j’en ressend le besoin et par ce fait le sentiment de détresse et de doute reste implanté en moi, de manière moins douloureuse ou pas je ne saurai vraiment dire, mais néanmoins avec moins d’ignorance.
    J’y vois plus clair sur certains points et ça m’aide à ne pas lacher ce travail sur moi, même si les événement rescends ne m’aident pas beaucoup. Au final, les dragons, ce chiffre 22 ( œuvre des dragons ou des anges d’ailleurs ? ) tout ça, tout ceci sera arrivé au meilleure moment possible, dans un moment ou j’avais réellement besoin d’eux, ils ont su venir, car comme tu l’as dis plus haut je l’ai appelé du fond du cœur. Ce sera arrivé dans un moment ou j’avais l’esprit davantage tourné vers des révélations trop brutales pour que je les accepte en temps normal. Biensur tel le bon vieux casse pied et « vois pas crois pas » que je suis je ne peux m’empêcher de demander si ce n’est pas moi dans un moment de détresse, n’ai chercher une explication aux difficulté présentes, avant j’en etait presque persuadé, mais maintenant, je repense au vécu, à ma vision et au reste.. Ce site que je découvre presque en même temps que des choses que je ne pouvais expliquer même en temps normal, je sais maintenant tout ceci était vrai.

    Une part de moi refuse d’y croire car cela semble irrationnel, mais je met cette part de moi en veilleuse car je sais maintenant qu’elle est dans le faux, que c’est elle qui m’empêche d’avoir certaines bases pour avancer. Je dis bien « certaines » car malgré cela j’ai encore beaucoup de travail à faire sur moi !

    Voilà si vous avez eu le courage de lire ce pavé, je tenais vraiment à écrire mon ressentie avant/après, je me suis dis que cela pouvait en interresser quelques uns ou même toi Samuel, des changements qu’un gosse de 16-17ans pouvait avoir grâce à tes écris, grâce au courage que tu as eu de t’afficher sur ce site, car personnellement je ne sais pas si j’aurai le courage d’en parler à quelqu’un d’autre en détail. On verra bien.

    Merci
    Kilian.

    Répondre
  9. Flo

    Bonjour et merci pour les messages que tu as publié !! je reconnais en moi ce que tu évoques pour l’avoir vécu et expérimenté depuis quelques années avec les dragons qui sont venus me rejoindre, me soutenir, me guider, m’alerter, me conseiller, m’aider et souvent aussi me taquiner et me montrer la voie sur mon chemin de vie !!! ils sont magiques et justes, je les aime et les admire profondément pour leur patience, leur sagesse et leur bonté.
    Ça me fait super chaud au cœur de voir une autre personne qui vit cela avec son dragon !
    Arzus ouvre mon cœur à la joie et la lumière, dans son reflet d’argent je m’envole pour les pléiades et reconnecte au-delà de la pensée mon cœur d’étoile.
    Plein de lumière sur vous !!
    Une Fleur de Gaïa 🙂

    Répondre
  10. Kilian

    Je ne m’attends pas à ce que tu formules une quelconque réponse à ce pavé mais sait-on jamais mais sache que si je suis ici c’est visiblement grâce à tes anges des heures doubles, oui oui…
    La lecture de toute ceci, ce site est un torture pour moi, je ne suis pas croyant, pas en la religion en tout cas, et je trouve que tout ceci ressemble dangereusement à de la religion et croyance inconditionnelle mais pour une multitude de raison, je doute.
    Je doute car presque tous les détails particuliers de ma vie qui ont façonné ma façon d’être… Et bien je les retrouve ici, et c’est une torture car je ne me l’explique pas.
    Je ressens des présences bienveillantes sans pouvoir dire pourquoi. Je suis lié au chiffre 2 et aux heures 2h22 et 22h22, mon regard est dirait-on attiré par ces heures dès qu’elles sont affichées, même quand je n’ai pas connaissance de l’heure, alors quand j’ai su que je n’étais pas le seul, et que des infos sur ce genre de choses existaient ici, autant dire que j’ai eu un mal de crâne pas possible.
    Pourquoi les dragons ? Pourquoi, Samuel, tu as décidé de faire ce site ? Pour moi, les dragons sont logiquement la base d’au moins 95% de toute entité consciente présente (et non pas connue) dans cet espace dense dans lequel tout a été apparemment créé. Car ils nous exposent (peu importe les cultures) toutes ou presque toutes les particularités des êtres vivants.
    Comment peux-tu communiquer avec un dragon spirituel ? L’as tu « inventé » pour donner vie à ta conscience et à toutes tes questions ? J’aimerais vraiment pouvoir m’identifier à un dragon mais je ne sais pas par où commencer, encore moins comment.
    Pourquoi la mythologie grecque est-elle liée aux dragons et autres sujets du site ? C’est aussi quelque chose de perturbant pour moi que de voir de la mythologie ici, car c’est encore une page importante de ma vie…
    Honnêtement je ne sais plus ou j’en suis, ce qui est réel et ce qui ne l’est pas, quelle vérité est la meilleure (même si je sais qu’aucune vérité n’est meilleure qu’une autre…) je ne sais même pas si tout ceci est vraiment en train d’exister puisque le monde dans lequel on vit n’est tout simplement pas sensé exister. On vit dans l’impossible ! Pourquoi ? Réfléchissez aux principes même de l’infinité de l’univers. On dit que l’univers est fini, qu’au-delà c’est le vide, mais même le vide à une consistance, il n’existe pas vraiment, rien n’existe vraiment… Ce qui m’est le plus douloureux (oui vraiment) c’est que ma vie elle-même est forgée dans tout, sauf ce que je contrôle, ou ce que je comprends…
    J’aimerai vraiment que tes dragons soient réels, que finalement, ma vie, ma conscience, mon esprit, aient des fondations sur lesquelles se reposer dans ces moments de fatigue, car ou as-tu obtenu toutes ces connaissances ? En mélangeant mythologie, dragons et numérologie ? J’en ai plus que marre des incertitudes, j’ai l’impression de souffrir depuis bon nombre de vies antérieures, d’ailleurs j’ai des connaissances et une « sagesse » pour dire ça comme ça, que je ne devrais même pas avoir a mon âge, je comprends des choses que je me demande comment je peux les comprendre…. Je sais même plus comment formuler mes sentiments…mes ressentis…
    Si tes dragons peuvent m’aider de manière claire sans me laisser dans le doute, moi et mon esprit de mec qui a besoin de preuve, alors qu’ils le fassent… Et ne me dites pas que moi simple mortel ne peux pas entrevoir de telles choses sans devenir fou, au contraire ça ne pourra que faire rayonner un nouveau soleil dans cette obscure souffrance.

    Répondre
    • Samuel

      Bonjour Kilian. Lorsqu’on plonge dans mon blogue, je conçois qu’il est impossible d’en retirer un sens si l’on n’est pas soi-même en phase d’ouverture avec son immensité intérieure. Celle-ci nous connecte à l’incompréhensible et à l’impossible. Elle défait nos conceptions mentales habituelles. En cela, c’est autant une torture pour mon mental et mon égo que pour ceux qui me lisent.
      Ce blogue est né de la demande de mes guides dragons. Cet outil m’oblige à structurer mes découvertes dans ma propre immensité intérieure. Que cela fasse écho à l’immensité intérieure d’autres personnes n’est pas étonnant 🙂 Alors que je m’attendais à parler uniquement de dragons, je me vois aborder des thèmes larges allant de nouvelles lectures des récits mythologiques à la numérologie. Je n’ai pas encore tous les fils conducteurs. Les dragons l’ont et savent patiemment tisser de nouveaux fils dans notre entendement pour reconstruire notre vérité intérieure, différente d’une personne à l’autre. Les dragons se présentent à chacun pour guider selon un apprentissage unique à la personne.
      Mes articles sont mes notes en quelque sorte. Mes nouvelles en eBook sont une création romancée pour commencer à créer du sens dans tous ces enseignements reçues. Des fiches plus techniques seront faites, un jour, pour structurer un peu plus rationnellement. Quand je ferme les yeux, mes guides me montrent des vidéos à monter pour expliquer des concepts complexes. J’y vais par étape pour moi-même ne pas devenir fou fasse à l’avalanche dans mon esprit. Je fais des pauses pour intégrer et prendre du recul. Je me doute des réactions hostiles, interrogatives ou curieuses que suscitent mes écrits. Oui c’est souffrant également pour moi, intérieurement tout autant que dans les propos ou le regard de certaines personnes. Mais je ressens une vraie libération au final car je me retrouve petit à petit. J’aurai pu ignorer la demande de mes dragons « invisibles » et vivre cela dans l’anonymat hors du web. Mais je n’aurais pas reçu des messages ou fait des rencontres qui m’amènent bien plus loin. Je reçois des témoignages qui me poussent encore plus loin dans mon propre cheminement. S’il y a un prix à payer pour cela, je le paye en continuant à publier, qu’on me lise ou non, qu’on aime ou déteste. J’avance, je corrige mes articles parfois lorsque nécessaire, mais j’avance !
      Alors Kilian si tu appelles du cœur un dragon à tes côtés, un répondra à ton appel. Il saura se manifester pour te « prouver » sa présence en autant que l’agitation du mental laisse la place à la manifestation de ses signes et de ses guidances. Le chiffre 2 veut bien dire ce qu’il veut, c’est qu’on n’est pas tout seul….

      Répondre
      • Kilian

        Comme tout ceci ne me paraissait pas clair dans mon esprit, j’avais décidé d’abandonner, que je n’avais juste pas le droit de voir plus loin que le monde superficiel que l’on s’efforce de nous imposer à notre perception.

        Mais ( je ne sais toujours pas si c’était qu’un rêve ) un événement s’est produit : je ne saurai même pas le situer dans le temps, je me souviens juste que cela s’est produit sur un chemin que j’utilise extrêmement souvent. Il m’est apparu un dragon rouge, enroulé autour d’un arbre.

        Enfin, je crois me souvenir qu’il était rouge, à vrai dire je ne sais pas si c’est un rêve, je l’ai perçu comme étant plus qu’un simple songe, ça touchait presque ma réalité, le fait est que je ne sais rien de ce dragon que j’ai vu, réel ? Ou irréel ? Honnêtement, j’aurai préféré un dragon bleu ou blanc ; ça me rappelle la pureté, ça m’apaise. Mais sa vision me perturbait, m’attirait.. Il dégageait une innocence étonnante, et il émanait de lui une masse. Clairement, il était plus que présent, sans être là à la fois !

        Premier signe ? Celui d’une longue liste peut être ? S’il décide de se remontrer à moi, cette fois je l’accueillerai avec tout l’amour que mon âme puisse procurer, car la première fois, je pense que je l’ai sans le vouloir repoussé : je refusais ce que j’avais vu, c’était impossible. Mais maintenant, il est clair que mon avis sur le sujet a changé de manière significative. Moi qui doutait, mon chemin s’éclaire petit à petit, lanterne par lanterne.

        Lueur par lueur.

      • Samuel

        Les dragons sont discrets, veillent secrètement sur tous, ne se manifestent que lorsque nécessaire afin de garder la foi en eux ou de suggérer une direction dans nos chemins de vie.

        J’ai moi-même bloqué lors de mes premiers contacts avec eux. Ils ne nous jugent pas pour cela et savent les difficultés pour réintégrer la réalité de ceux qu’ils approchent. Le contrat d’âme nous liant à eux surpasse notre égo et notre personnalité. Alors il n’y a pas d’auto-jugement à avoir^^

      • Kilian

        Je me demande parfois si les Dragons te communiquent ce qu’ils pensent de ce que tu as accomplie, ou encore ce qu’ils pensent de ceux qui te lisent et de leurs réaction, leur perception du monde ?

        Je n’ai nullement besoin de le savoir, même si un tel partage serai un immense cadeau de leur part.

        Mais pour moi ( et je pense que nous seront tous d’accord avec cela ) le simple fait de ressentir leur présence est un immense cadeau en soit !

        Désormais c’est le cœur plus léger que je te laisse Samuel continuer à tracer ton chemin vers l’accomplissement de ton destin ^^

      • Samuel

        Les dragons regardent vers l’avant, ils ne jugent le choix pris. Mais en fonction du dernier choix ils m’offrent une guidance sur le « meilleur » choix à faire à ma prochaine intersection.
        Parfois quand je réponds à qqun (commentaires ou messages) oui je ressens quelque chose plus ou moins fort, une perception sur la personne. Si je travaille sur ma transparence cela ouvre forcément une certaine facilité pour « voir » à l’intérieur des autres personnes. C’est donnant donnant, tu travailles réellement sur toi, des « dons » se manifestent.
        Les dragons m’apprennent à ne pas les interroger sur ce que ne peut me servir dans mon cheminement. Par contre, oui ils m’annoncent des choses qui vont arriver sous peu, par exemple que je vais passer par une phase où je vais recevoir des critiques, que ce n’est pas mon chemin de continuer à être en relation avec telle personne, que telle autre reviendra dans ma vie plus tard…
        Ressentir leur présence est un cadeau, abandonner notre mental qui veut tout savoir et les laisser nous donner des indications seulement au moment opportun est le meilleur cadeau en retour de notre part. Car là on reconnaît que l’on se place sous leur magistère.

  11. Diane Paquet

    C’est magnifique,
    Pureté, Clarté, Profondeur et facilité,
    Je reprends tes textes et ils me disent davantage en somme j’en intègre plus à chaque lecture.
    Merci et Tendresse.
    Diane

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.