Cette nuit, mon corps vibrait sur une fréquence plus rapide, ressentant un courant magnétique parcourir mon corps pour en accélérer la vibration. Je ne trouvais le sommeil que par intermittence. Deux mains s’apposèrent sur mes joues et une douce voix invisible s’exprima sans que je puisse en saisir le sens. Cette voix était si proche. Ses deux mains, d’une chaleur réconfortante, me tenaient la tête pour l’immobiliser sans que je ressente le besoin de me débattre. Mon chakra coronal s’alluma mais je perçus comme si d’autres mains invisibles tranchaient au travers de mes corps subtils, comme une entaille au-dessus et légèrement à l’arrière du crâne. Aucune panique, aucune douleur, simplement le sentiment de devoir me laisser faire.

Mon point de vue changea subitement, comme placé à l’extérieur de mon corps, pour observer la scène. De l’entaille au travers de mes corps subtils, émergea un serpent noir et luisant. Il avait une gueule agressive et le corps recouvert de longues épines noires. Il était clairement expulsé et retiré de mon corps. Je me retrouvai de nouveau dans mon corps. La douce voix invisible, toujours de la même tonalité très féminine, repris sans que j’en comprenne le langage.  Je ressentais que l’on réparait et refermait l’entaille énergétique. Les deux mains ne me tenaient plus la tête mais restaient apposées sur moi comme pour me rassurer et m’apaiser alors que mon mental commençait à analyser l’événement. Cet ange resta à mon chevet une partie de la nuit.

Qu’était-ce donc cette créature qui ressemblait à un symbiote Goa’uld, pour ceux qui connaissent cette référence de science-fiction. Elle ne s’en distinguait que par une couleur noire intense et les nombreuses épines épaisses recouvrant son corps.

Était-ce une larve astrale ? Une expression du bas astral de pensées négatives et involutives alimentée par des années de mental mal orienté et non contrôlé de ma part ? Créée par mes mauvaises pensées ou déposée par un autre esprit, cette larve astrale se serait-elle collée à mon corps éthérique pour se nourrir de mon énergie ? Les larves astrales peuvent se fixer sur les chakras ou à l’arrière de la nuque, d’où mon hypothèse.

Était-ce une succube ? La reine des succubes est aussi dite déesse aux serpents. Une succube peut se projeter dans notre esprit sous la forme et l’apparence de son choix, mais aurait-elle la physionomie d’une serpent noir hérissé de pointes dans la dimension de l’astral ? Une succube peut apparaître aux hommes en rêve pour déclencher ou forcer en songe un accouplement et se nourrir de cette énergie sexuelle. Une situation comparable se passa peu de temps avant dans la même nuit, d’où mon autre hypothèse.

Peut-être trouverai-je la réponse prochainement. Je ressentais depuis plusieurs jours la nécessité d’aller dans un magnifique boisé dont la flore est très variée. J’invoquais les esprits déviques de différentes essences d’arbres et de plantes afin de nettoyer mes corps énergétiques. Les hiérarchies célestes sont aussi là pour nous aider dans notre purification et je leur rends grâce ici et maintenant dans l’amour et la gratitude.

Crédit illustration : Procrust

Par Samuel sous www.leretourdesdragons.com

Print Friendly, PDF & Email

2 Réponses

  1. Kilian

    Je pense que c’est la succube, j’en suis certain, cela m’interloque profondément car il y a de cela 2 ans environ, j’ai fait un rêve étrange, dans ce rêve (qui se déroulait chez moi) il m’est apparu un serpent, mais je savais intérieurement que c’était un femme, le serpent s’est déplacé jusqu’à mon lit et s’est changé en une femme d’une beauté particulière. Puis… Le rêve a continué et nous avons eu une relation charnelle. Puis, le rêve s’est arrêté. Je n’y avais jamais prêté attention, pour moi c’était juste un rêve reflétant peut être un besoin de relation physique avec une femme, seul chose intrigante : je ne comprenais ni le fait que ce soit en premier lieu un serpent, ni le fait que son visage et son aspect en général (surtout ses vêtements) me perturbait profondément, il y avait quelque chose qui n’allait pas.

    Je n’ai pas oublié ce rêve et j’ai continué à y penser, à me remémorer sans réussir à trouver pourquoi ce rêve semblait être si important. À ce moment là je ne connaissais ni l’existence de ce site, ni celle des Dragons, je me disais que si ce rêve n’était pas tombé dans l’oubli comme tant d’autre c’était parce que quelque chose m’avait juste choqué (ce qui peut arriver) restant ainsi dans ma mémoire, mais maintenant, je me dis que c’était peut-être pour que je puisse témoigner…

    Pourquoi le serpent a-t-il fait cela avec moi ? (comme sûrement avec beaucoup d’autres) dans quel but ? Peut-être juste pour communiquer ? Survivre ? Je n’ai aucune expérience ni aucune connaissance en la matière.

    D’ailleurs, en écrivant ceci, je me sens soudain oppressé, peut-être que cela dérange quelqu’un ?

    Petite précision que j’ai oublié et qui pourrait être importante : ses vêtements étaient noirs (une robe me semble-t-il) et en lambeaux vers le bas de la robe.

    Répondre
    • Samuel

      Ce genre de rencontres, d’expériences, est une réalité très masculine. Notre penchant à rationaliser et à mettre cela sur le compte des hormones efface rapidement de tels évènements de nos mémoires. Les hommes n’étant pas non plus de nature à partager des choses intimes avec qui que ce soit, oui on parle peu de cela. Merci de ton témoignage. J’ai moi-même encore beaucoup de questions sans réponse. Des parallèles peuvent être faits entre nos expériences mais des singularités aussi les distinguent. Peu importe, c’est dans le partage qu’on lève toujours un peu plus le voile sur des réalités incomprises.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.