Un ami m’a proposé d’accueillir pour un temps l’un de ses compagnons dragons du nom d’Arzarius. Lorsque je pris son crâne de dragon en main, une forte énergie s’en dégagea et une simple présentation fut formulée « Alors tu es ma prochaine victime! ». C’était assez décontenançant comme entée en matière!

Quelques jours plus tard, une personne précurseur sur sa propre reconnexion à sa divinité, est venue me délivrer son éclairage. Elle a insisté sur la période en amont, période pendant laquelle elle se décourageait aussi, perdant de vue ses progrès et sa direction personnelle. Le parallèle avec ma situation actuelle était évident. Elle me rappela que rendu à une certaine étape, il faut juste finir et se concentrer sur la ligne d’arrivée, même si je zigzague, j’oublie ce qu’il faut « bien » faire pour être efficace. Ne pas croire être rendu à l’étape 100% centré, respectueux, vertueux, vibratoirement adéquat avant de franchir la ligne. C’est impossible puisqu’on baigne dans une 3D dualitaire qui n’est pas encore totalement révolue.

Les deux clés qu’elle me proposait était de nettoyer, nettoyer et encore nettoyer toute émotion dissonante, toute mise en situation quotidienne qui fait baisser son niveau vibratoire, et de se tourner vers ses guides pour l’accompagnement sur les dernières étapes à franchir.

Il y a plusieurs approches pour nettoyer et je devais trouver celle qui me conviendrait. Je me suis tourné vers les dragons, tout naturellement^^ Voici la retranscription d’une communication faite avec Arzarius :

Arzarius : Voilà notre petit humain complètement englué. Nous, les dragons, sommes capables de naviguer sur vos fréquences émotionnelles aussi facilement que sur les fréquences vibratoires. Quoi de mieux que l’ascenseur ascensionnel des dragons pour te reconnecter à ta conscience divine qui t’attend. Oui, qui t’attend! Tu as les deux pieds bien englués tout en ayant conscience de ton SOI… hum et ce n’est pas lui qui va descendre!

Arzarius : Il est de mon devoir de te secouer, de remettre de l’ordre dans ta cabane et de te donner le chemin. Travail tes imperfections au quotidien pour développer un parfait imparfait (rire d’Arzarius). C’est là que réside la clé, aime tes imperfections, ris-en et lâche-prise sur elles. Ris de tout, de toi, de tes choix, de tes actions. Le rire secouera ton corps et accélèrera sa vibration. Tu seras moins englué et immobile. Rire fait vibrer ta poitrine comme la membrane d’un haut-parleur en action ou le cuir d’un tambour.

Arzarius : La thérapie par le rire, tu connais ? Parfait pour les nuls comme toi. Le rire secoue le corps et te sort de l’engluement. Maintenant tu comprends que ton corps physique t’aide pour monter vibratoirement, qu’il n’est pas là que pour expérimenter ici-bas, il est ton véhicule pour remonter. L’Homme est pourvu de tout ce qu’il lui faut. Certes on vous a enlevé des choses mais utilisez ce que vous avez!!!

Arzarius : Tu as du monde autour de toi, juste là à ton service et mooonsieur nous fait attendre, pfff…. (j’éclate de rire, d’un rire franc sur ses mots ou son intonation que je ne peux retranscrire). Allez ris de moi, ris de toi!!!!

Arzarius : Deuxième étape, le juste milieu, oh quelle surprise, le grand monsieur bleu n’en aurait-il pas déjà parlé ? Il serait temps pour toi de relire ce passage et de le remettre en perspective avec ce que tu vis présentement.

Arzarius : Allons ensuite à l’étape du déchargement, décharger, décharger tout ce qui te retient au sol. Ces petits sacs de sable qui empêche ta montgolfière de monter. Ces sacs de sable du trop sérieux de ta vie, du rôle que tu interprètes. Coupe les cordes, ris en le faisant, laisse ces sacs chuter et toi t’élever. Ne te soucie de ce qu’il va advenir de ces sacs, on s’en occupe. Laisse-toi réchauffer par le soleil vers lequel tu t’élèves. Nous, les dragons, volons autour de toi dans une spirale ascentionnelle. Ris du bien-être de cette lumière chaude et enveloppante. Nous restons avec toi à tous les niveaux que tu traverses.

Samuel : Je te remercie Arzarius de ta présence, de ton amour et de ton aide.

Après cette séance de communication, un parallèle m’est venu à l’esprit. Lorsqu’au début de mon processus de travail sur moi, avec l’intégration de l’énergie des dragons, mes déblocages se manifestaient par des crises de pleurs, ma poitrine était aussi agitée de convulsions de tristesse. Pleurs ou rires, tant que ma poitrine qui acceuille mon Coeur est en action physique, cela appuie le travail vibratoire positivement dans les deux sens.

Crédit illustration : inconnu

Par Samuel sous www.leretourdesdragons.com

Print Friendly, PDF & Email

4 Réponses

  1. Belga

    Ouah purée je me retrouve drôlement là dedans ! Même l’image de la Montgolfière me parle, et le fait de rire de soit ainsi, carrément, je le fais souvent aussi 😀
    C’est chouette hihi ^^

    Répondre
  2. Martine

    Voilà une mise en lumière qui peut résonner chez beaucoup de tes lecteurs pour leur permettre de garder courage et avancer.

    Répondre
    • Samuel

      On peut recevoir des conseils, écouter des témoignages. La clé pour moi réside dans son aptitude à trouver SES outils. Ho’oponopono était l’exemple qui me fut donné pour pratiquer le nettoyage. Parfait pour comprendre la mécanique mais je sentais que je ne serai pas à l’aise avec cet outil. Le mien, donné par un dragon, c’est rire (pas juste sourire) à chaque fois que je me surprends à être décentré ou attaqué par des énergies dissonantes.

      Répondre
  3. Marie-France

    merveilleux !!!!
    merci Samuel
    c’est tellement vrai !!

    on lâche pas

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.