Les Vouivres sont des êtres mystérieux et fascinants que certains associent à un animal totem. L’iconographie et les représentations de Vouivres dans ma jeunesse ne les faisaient cependant apparaître que comme des Serpents-Dragons. Je les avais retrouvées dans certains jeux de rôle, parmi le bestiaire des êtres les plus puissants mais toujours classées, par les créateurs de ces jeux, en association avec le pouvoir des forêts.

J’avais déjà fait l’expérience d’un adombrement avec un être de l’eau que j’avais perçu comme étant une Vouivre. Les pieds dans le courant de la rivière, la Vouivre avait effacé la délimitation entre mon corps et l’eau très fraiche. Mon rapport avec la température et la fluidité de l’eau avait complètement changé. La Vouivre avait fait disparaître dans un premier temps toutes sensations désagréables dans mon corps. Son élément est l’EAU que l’on rattache à l’émotionnel. Une Vouivre est particulièrement douée pour prodiguer des soins sur le plan émotionnel et agir sur notre sensibilité. Elle avait senti le poids des énergies que je portais en moi à cette époque, elle s’était transformée en une force faisant sauter les blocages personnels pour les dissoudre par l’eau.

Aujourd’hui encore, je me relie à elles lorsque j’ai besoin d’encouragements comme en ce moment. La première fois que j’avais pris la décision d’aller au contact direct des Vouivres, c’était un marais à l’extérieur de la ville de Québec qui m’était spontanément venu à l’esprit. Mais ce fut le lit d’une rivière plus proche qui fut le lieu de ma première rencontre. Par la suite, je me suis rendu plusieurs fois à ce marais, appuyé initialement par un ami qui m’avait conforté dans mon intuition.

La plus belle information qu’il m’a été donnée de recevoir de cet ami est de voir les traces laissées par le passage de Vouivres. Elles évoluent sur une autre fréquence vibratoire et ne peuvent donc laisser de traces matérielles dans notre 3D. Par contre, elles utilisent les courants telluriques de la Terre et l’hiver nous offre les meilleures conditions pour les voir. Ce pont, pris en photo, enjambe un marais :

Traces énergétiques du passage de vouivres le long d'une ligne telluriqueLorsque le froid s’était installé à l’automne, la surface des eaux était gelée sans pour autant être recouverte par de la neige. La surface de la glace était parcourue par de nettes lignes noires suivant des chemins précis. Il s’agissait des traces énergétiques des courants telluriques utilisés justement par les Vouivres pour sortir du marais et rejoindre les étendues d’eau voisines.

Repère de trois vouivres dans un maraisEn y retournant ultérieurement pour prendre des photos, la poudrerie avait recouvert malheureusement ces traces dont je ne peux témoigner par une photo. Cependant, je me souvenais à quel niveau du pont celui-ci enjambait cette ligne tellurique. J’ai un peu tâtonné, me décalant d’un mètre, attendant un peu, puis d’un autre mètre et répétant l’exercice. Lorsque j’ai retrouvé l’emplacement exact, aucun doute ne pouvait subsister. La température extérieure était inférieure à -10°C, dans le vent, j’avais froid. Sur cette ligne tellurique, j’ai senti une chaleur douce et réconfortante monter de mes jambes. C’était tellement flagrant. Lorsque j’ai fait un pas de plus, la différence était frappante comme si je venais de sortir mon pied de la botte! Les trois vouivres qui vivent là ne semblent pas soumises aux températures extrêmes de notre densité. Je ne sais pas si la température douce de la ligne tellurique représente leurs conditions de vie plus clémentes en 4D/5D.

Une Vouivre est souvent perçue comme l’énergie tellurique qui dynamise la Terre. Mais une Vouivre est avant tout un esprit de la nature, une manifestation localisée et individualisée dans un lieu, gardienne des courants telluriques de ce lieu. En parcourant les veines de la Terre, elle aspirerait à rejoindre son complémentaire, l’énergie cosmique.

Comme tant de questions me viennent à leur sujet, cet article va être suivi d’un autre qui est une communication offerte par mon esprit dragon Arzus au sujet des Vouivres.

Crédit illustration : inconnu
Crédit photos : ©LeRetourDesDragons

Par Samuel sous www.leretourdesdragons.com

Print Friendly

6 Réponses

  1. Anna

    Bonjour,
    Je viens de découvrir votre page, magnifique. Je m’appelle Anna et j’habite en Franche-Comté, à Besançon, en France.
    Ici la Vouivre est très présente et a été mise en avant par Marcel Aymé.
    De nombreuses légendes, Franc-Comtoises, ont vu le jour à une époque où elle pouvait servir de menace. Chaque village avait son récit, avait sa Vouivre… Nombre de gloires ont tenté de se construire sur une légende de la Vouivre.
    Notamment un marquis ayant fait fortune, aurait construit son château en reconnaissance d’un saint patron pour la force qu’il lui aurait été donnée d’éliminer une Vouivre qui terrorisait un village.
    Les Vouivre sont tombées un peu dans l’oubli en Franche-Comté.
    Malheureusement…
    Je suis dirigeante du premier escape game de la ville et nous avons établi notre première histoire sur ce personnage fantastique, en tentant de lui rendre son caractère instinctif et naturel. Se préoccupant peu des problèmes de l’homme et protégeant sa nature… Tes écrits m’aident beaucoup à faire évoluer ma vision de ce personnage. Merci.
    Je serais très intéressée d’échanger avec toi sur le sujet, de connaître tes opinions et remarques.
    Voici quelques liens, à bientôt j’espère…
    Dans mon récit, j’ai essayé de faire qu’il n’y ait pas un méchant, un gentil, rien de blanc ou noir… Tout est une question de vécu, de choix, de décision…
    Voici la bande-annonce de ma première énigme.
    https://www.youtube.com/watch?v=QmHonJqQes0

    Répondre
    • Samuel

      Bonjour Anna, cette bande-annonce est vraiment d’une très belle facture, bravo!
      Lorsque la vouivre se donne à soi, des grâces se manifestent par la suite. Elle offre un pouvoir sur la matière. Son énergie est un don pour celui au cœur pur.
      Lorsqu’elle se retire de soi, quand la corruption de l’esprit ferme le cœur, corruption engendrée par l’emploi de ce pouvoir à des fins égotiques, tout ce qui fut bâti s’érode et s’effrite.
      Alors plutôt que de faire pénitence, l’homme a tenté de s’accrocher malgré tout au pouvoir de la vouivre, enivré par la réussite qu’elle apporte aux projets humains. Les légendes sur le vol de l’escarboucle est la traduction d’un refus d’accepter la sanction divine d’un pêché d’orgueil. L’homme, ivre de son égo, devient prédateur puisqu’il n’est plus choisi. Celui qui s’arroge un pouvoir dont il n’est pas digne attire la colère divine.

      Répondre
  2. Marie-Claude Levesque

    Bonjour Samuel

    Je me découvre présentement et j’aimerais connaitre le nom de ce lieu afin si possible de faire connaissance avec ses vouivres, si bien sur tel est aussi leur désir

    Merci de me répondre ce processus est nouveau pour moi et les découvertes que je fais chaque jour me fascine et m’inspire, m’encourageant à poursuivre ma quête

    Merci et bonne soirée !

    Répondre
    • Samuel

      Les vouivres sont présentes en de nombreux lieux. Celui qui m’a appelé ce jour-là sont les Marais du Nord de Stoneham 🙂

      Répondre
  3. Marie-France

    je vibre toujours au coeur en lisant tes beaux écrits ,tes expériences enrichissantes,merci encore une fois,tu me fais connaître et aimer les vouivres…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.