Les grands dragons célestes contribuèrent significativement à l’édification de la notre sphère de vie. Ils sont les gardiens et les maîtres de l’élément FEU sur Terre. Les dragons ont un savoir immense sur les énergies des quatre éléments, sur les règnes minéral, végétal et élémental. Ils règnent sur les polarités positives et négatives ou masculines et féminines des éléments. Ils se déploient sur de nombreuses fréquences vibratoires éthérées mais dans leur hiérarchie complexe semblent relever au final de l’Ordre des Melchisédechs (Melchizédech).

Les dragons sont antérieurs à l’Homme sur Terre. Les dragons sacrés sont les protecteurs de toutes les formes de vie et des représentants du plan divin sur notre sphère d’apprentissage et d’évolution.

Plusieurs intelligences évolutives furent invitées à expérimenter sur la planète Terre. Les âmes humaines trouvèrent à s’exprimer dans le royaume élémentaire. Ces forces naturelles régissaient tout sur la planète. Les âmes commencèrent par faire l’expérience de la vie ainsi.

Lorsque l’Homme n’était qu’esprit, c’était le temps de la non-polarité. Notre planète baignait dans la pureté originelle. L’Homme faisait l’expérience de la conscience dans les domaines des quatre éléments. Les dragons étaient déjà leurs guides en ces temps immémoriaux.

Avant la séparation et l’oubli de notre divinité, nous étions tous moins incarnés et nous évoluions sur un taux vibratoire beaucoup plus élevé. L’Homme pouvait faire l’expérience de la 3ème densité alors qu’elle était moins dense et revenir à un état d’êtreté une fois l’expérience vécue.

Lors de la courbure de l’espace-temps par des forces involutives, il a été édifié une grille planétaire archonte. L’Homme s’est retrouvé prisonnier dans une densité 3D de l’illusion totale. Le voile de l’oubli a été installé et l’Homme a entamé la Chute, oubliant ce qu’il était, d’où il venait et tout ce qui constituent les dimensions plus éthérées que la troisième dualitaire.

Les grands dragons célestes se déplacent dans l’univers via le réseau cristallin. Une fois qu’ils ont rejoint la Terre, ils évoluaient toujours sur des plans vibratoires ne requérant pas un corps de matière. Cependant, la Terre a été conçue comme une école d’apprentissage pour les esprits devant parfaire leur maîtrise.

Sur d’autres sphères de vie, des dragons utilisèrent leurs pouvoirs d’une manière qui fit vaciller sensiblement l’équilibre naturel des éléments et de la nature. Ces dragons furent envoyés sur l’école de la Terre par les grands dragons célestes. Ces dragons, envoyés sur la Terre, étaient des êtres parfaits mais devait élargir leur gamme d’émotions pour s’équilibrer. Ils devaient apprendre dans la physicalité à protéger la nature et à collaborer avec les êtres humains et les êtres de la nature notamment. À côté d’une forme dévique de dragons dans le royaume élémental qui est une projection de l’élément FEU, certains dragons sacrés totalement Conscient ont pris corps dans la matière. Les dragons physiques furent là pour apprendre à maîtriser leurs instincts. Des liens unirent des dragons avec des dragonniers car cela était nécessaire aux deux pour évoluer. Des dragons étaient donc appariés alors que d’autres suivaient leur Chemin en indépendant.

En sublimant leurs défis, les dragons en Conscience totale ascensionneraient et auraient le choix de rester ou de quitter la Terre.

Mais tout comme les Hommes, des dragons incarnés s’engagèrent sur des rôles d’Ombre, happés par la dualité et une densité s’abaissant de plus en plus vibratoirement. Un choix s’imposait à eux, chuter en plus grand nombre avec l’Homme ou retourner à la Lumière. Je rejoins ici le christianisme et son admonestation visant à pourchasser et éradiquer les derniers dragons physiques, marquant la rupture ultime entre les dragons et l’Homme. C’est un ressenti personnel, il resterait encore des dragons enchaînés par l’Ombre.

Lorsque j’interrogeais Arzus sur le monde d’origine des dragons, il me parla de l’étoile Alpha Draconis. Cela me bloqua car en lisant sur Internet, on associe ce système stellaire aux reptiliens. Doutant encore de ce qu’Arzus m’expliqua par la suite sur cette étoile et ses planètes, je ne le retranscrirais pas pour l’instant.

Tout particulièrement pour cet article et le prochain, je rappelle que cela est MA perception des choses et que je pourrais être amené à rectifier lorsqu’il me sera offert d’en connaître davantage. Je maîtrise mal certains concepts mais j’accepte d’en faire l’erreur pour poursuivre ma compréhension.

Crédit illustration : Kokodriliscus

Par Samuel sous www.leretourdesdragons.com

Print Friendly, PDF & Email

3 Réponses

  1. cangemi

    Bonjour Samuel et merci pour ce beau texte, pour ce partage.

    L’origine des Dragons est en effet une question fondamentale puisque la Conscience associée au Grand Dragon semble jouer un rôle fondamental dans notre partie d’Univers. Alpha Draconis est effectivement associée aux Dragons mais pas forcément de la façon « révélée » sur l’internet, où l’on trouve un diabolisation new-age (en réalité un acharnement post-catholique) de l’ADN reptilien et du Dragon associé à l’incarnation du mal.

    Hors du principe suprême non-manifesté, la réalité spirituelle forme un tout indissociable de la réalité physique, laquelle peut se vivre à différents niveaux vibratoires (plus ou moins denses). Comme tout être spirituel, les Dragons, en même temps que leur conscience se créait, ont dû emprunter des corps de manifestation dans le corps de la Grande Mère cosmique. Alpha Draconis n’est qu’un de ces corps de manifestation.

    A un niveau plus élevé, la conscience du Dragon est associé à l’Archange Michael, lequel ne tue pas le Dragon, mais tempère / maitrise simplement sa fougue, son feu non-contrôlé lié à la chute dans le corps physique (on parle ici de constellations ou de corps planétaires). Dans cette chute le Dragon apporte son ADN et son feu vital aux systèmes et aux êtres vivants, mais perd en même temps une partie de sa conscience divine en raison du choc de l’incarnation/séparation. Il est le feu de la vie, l’Esprit Saint que j’honore et respecte, comme nous devons le faire pour notre propre dragon-serpent intérieur, la kundalini des hindous.

    Je finirai (j’espère que vous me le permettrez) par un extrait d’un texte de Michael El Nour : « Dans presque toutes les régions du globe, les hommes se souviennent d’une époque durant laquelle des êtres aux pouvoirs et à la connaissance extraordinaires, visiterent la planète. En Chine, cet être mystérieux, qui possédait à la fois une apparence physique et des qualites spirituelles, est le dragon mythique, c’est-à-dire le symbole historique de l’Adepte, du Maître et de celui qui enseigne les sciences occultes.
    Ces êtres, directement lies à l’Esprit, ou spirituels par nature, sont appelés les « Dragons », les « Serpents », « Serpents de Sagesse », les « Fils de la Sagesse ». Ils sont les fils des Créateurs. Les Créateurs sont les Dhyan Chohans de la tradition Hindou, les Archanges des Chrétiens. Les Dhyans Chohans sont les « Dragons de la Sagesse qui crachent le Feu ».
    Dieu, le Tout en Un, est le NON-manifesté. Les Dhyans Chohans sont les vies manifestées, ou les véhicules de la manifestation de la Pensée et de la Volonté Divines. Qui sont les « fils »? Si vous acceptez complètement le concept d’Unité, de Complétude, de Tout-En-un, « fils de » signifie en fait « extension de ». Toutes les créatures sont des extensions de Dieu et des premiers Créateurs ou « Premiers Nés de l’Esprit de Dieu. »

    Laurent

    Répondre
    • Richard Gandon

      Je ne peux qu’être d’accord, cela recoupe beaucoup de mes visions sur la création de la terre par une espèce très ancienne… et très « dragonesque », à ne pas confondre avec les reptiliens… Ceux ci ne sont pas forcément des copains…
      merci en tous cas pour ce partage !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.