Les femmes fées personnifient l’énergie féminine, en portent les attributs et pouvoirs.

Lorsqu’elles expriment le caractère équilibrée de cette énergie, elles sont bienveillantes, chaleureuses et aimantes envers tous. Leurs ressources affectives semblent illimitées. D’aucuns peuvent le percevoir comme une forme de naïveté, car elles créent aisément un espace auprès d’elles pour accueillir, sans a priori, toute personne attirée consciemment ou inconsciemment par elles. Elles côtoient alors sans distinction et sans jugement égotique sur les personnes. Les femmes fées peuvent se faire abuser par les faux semblants et aller contre leur nature pour engager la lutte lorsqu’elles se sentent attaquées. Quand leur énergie est en équilibre dans leurs interactions sociales, familiales et sentimentales, elles sont d’admirables enseignantes de la douceur dont devrait être emprunte toute relation. Elles nous témoignent dans les petites choses que la jalousie et la méchanceté n’ont plus leur place.

Mais lorsque leur énergie féminine est déséquilibrée car se sentant attaquées, elles se laissent déborder par leur égo, dont elles ont le plus grand mal à en voir les mécanismes sur leurs propres attitudes et comportements. Leurs pouvoirs se retournent alors contre elles. L’enseignante devient l’élève qui échoue. Toute femme fée ressent la peur de sa propre nature ténébreuse, révélée par cette immersion dans la dualité de la société humaine actuelle. Leur chemin de vie les pousse à fouiller à l’intérieur de leur être pour découvrir ce qui appelle à être guéri. Le manque de confiance en soi voile les guérisons et les transformations auxquelles elles sont invitées tout au long de leur vie.

Les femmes fées nous font le cadeau de comprendre, lorsque l’énergie féminine s’exprime sans manipulation et sans contrôle, que l’expérience de vie est pleine de fertilité et source de joie et de légèreté. Les femmes fées ouvrent la liberté de l’amour sans jalousie en accordant à chacun une teinte et une intensité qui sied à la nature de la relation. C’est aussi la joie d’aimer les enfants des autres et leurs réalisations autant que d’aimer les siens et leurs propres créations.

Enfants, elles étaient guidées par les fées du monde élémental bien que nombre d’entre elles ont occulté ce lien privilégié, tels les enfants du pays imaginaire qui oublièrent Peter Pan et la fée Clochette une fois à l’âge adulte. Les fées mettaient joie sur tristesse, lumière sur ténèbres, espérance sur doutes, amour sur offenses, qui jalonnèrent leur vie dès le plus jeune âge. Les fées attendent que les femmes fées les accueillent de nouveau.

Les femmes fées souffrent que l’abondance ne leur soit pas accordée, alors même qu’elles honorent sans fin les autres êtres qui les côtoient. L’absence d’un compagnon de vie qui résonne avec elles ou d’enfants auxquelles elles aspirent tant, est incomprise. Les abus dont elles peuvent être victimes sont parfois leur triste récompense. Elles en oublient d’exprimer une gratitude à ces expériences malheureuses, tellement elles peuvent être récurrentes et blessantes en apparence, mais tellement enrichissantes sur leur chemin d’éveil spirituel. Là réside l’une des leçons que leur âme les appellent à intégrer, celle d’accéder à l’unité d’esprit, qualité des plus délicates d’une femme fée réalisée.

Voguer au rythme des courants de leur destinée, voila comment se manifeste leur énergie féminine rayonnante quand elle est en équilibre parfait.

Les femmes fées sont venues préparer la voie au retour du féminin divin. L’ampleur de leur Service s’érige sur les tressaillements de leurs épreuves personnelles. La portée de leurs pouvoirs vibratoires va au-delà de notre horizon dimensionnel. Mais pour elles, seule doit compter la manière dont elles décident de traverser les épreuves.

Ceci est une ode aux femmes fées afin qu’elles se tournent vers leur Cœur sacré, pour le soulagement de leurs griefs et de leurs peines, pour l’acceptation des vallées obscures et des plaines solitaires traversées tout au long de leur chemin de vie.

Dans l’Amour de leur douce souffrance et des larmes versées sur l’autel de leur mission, que soit retrouvée la part sacrée de leur Service au divin qu’elles sont venues offrir en libation à la Source.

À toutes les femmes fées croisées, à toutes les autres, je vous chéris à chaque instant. Il n’en est point à douter, c’est en s’oubliant que l’on retrouve sa propre Lumière.

Crédit illustration : Elena Dudina                                          Suite de l’article sur les femmes fées…

Par Samuel sous www.leretourdesdragons.com

Print Friendly, PDF & Email

8 Réponses

  1. Camille

    Bonjour, j’ai 16 ans et depuis un certain temps je me demande en effet si je suis moi même une femme fée… Ce qui me fait douter c’est que je suis transgenre. J’ai le corps physique d’un homme et cela me fait souffrir. Car au fond de moi, je suis une femme… Depuis toute petite, je suis suivie dans ma vie de tous les jours par une petite fée qui m’accompagne et m’aide à traverser les épreuves de mon incarnation. Mon esprit la voit et je peux l’entendre mentalement… J’ai fait un test dernièrement dans la rue… Cette petite fée serait visible pour les oiseaux uniquement… Ce qui est étrange étant donné que j’adore les oiseaux… Je me demandais si malgré mon corps physique, je peux être amenée à être une femme fée digne de ce nom et pouvoir aider les autres avec mes dons. Je vous aime. Cœurdialement votre, Camille.

    Répondre
    • Samuel

      Bonjour Camille,
      Nous oublions trop souvent que l’on doit dire une fée ou un fée dépendamment. Les fées mâles sont bien moins valorisés dans l’imagerie populaire.
      Il en est de même des hommes fées. Une femme fée ou un homme fée se distingue notamment par son aura de couleur mauve ou lavande. La réciproque n’est d’ailleurs pas automatique. Toute personne ayant une aura de cette couleur n’est pas forcément une femme fée ou un homme fée.
      Homme fée et femme fée se rejoignent sur un point, une grande part de leur essence divine est de vibration féminine. Les fées mâles et les hommes fées vibrent selon une fréquence plus proche du féminin sacré que du masculin sacré, même si les deux doivent être en équilibre afin qu’ils puissent se sentir en harmonie avec eux-mêmes. C’est l’androgynie de notre partie divine, soit l’équilibre des polarités masculines et féminines.
      Si on s’écarte un instant du monde élémental, nous sommes des particules de vie issues de notre âme. Nous venons nous incarner, de vie en vie, tantôt en homme tantôt en femme. Nous avons davantage d’incarnations dans un genre plutôt que dans l’autre, mais nous expérimentons quand même les deux. Il peut être difficile d’expérimenter le corps physique du genre qui n’est pas celui de notre fréquence intérieure. Seule votre âme serait en mesure de vous expliquer ce choix dans votre vie actuelle. Et je tiens à préciser, que notre âme ne condamne aucun choix ni n’attend aucun choix en particulier, entre conserver son corps dans le sexe de sa naissance ou de le transformer pour refléter sa vibration intérieure. C’est notre manière de transcender l’épreuve qui pèse dans la balance de la conscience.
      « Aider les autres » ne devrait pas prendre le pas sur l’amour à se donner…

      Répondre
  2. Aluna

    Merci pour ce bel article! Nul doute que ta lumière doit être trés belle et transparait dans tes écris 🙂 J’ai hate d’en lire davantage!

    Aluna!

    Répondre
  3. nathalie

    merci Samuel, cela me correspond pleinement et m’a été confirmée par une « canal ».
    voici une galerie photos des êtres élémentaux qui m’aident et certains qui m’accompagnent…

    https://www.flickr.com/photos/nathaliesolle/

    que cela puisse aider les femmes fées à comprendre que les êtres élémentaux sont là pour nous…
    coeurdialement.
    nathalie
    ps: le 3/3 des femmes fées est-il écrit ? 😀

    ha oui ,j’oubliai c’est amusant le 1er volet des femmes fées a été écrit le 21 mai …c’est le jour de mon anniversaire 😀 😀

    Répondre
    • Samuel

      Bonjour Nathalie,
      Le 3/3 des femmes fées est en cours depuis juillet et je compte le publier en décembre. Je ne publie jamais si je sens que je n’ai pas tous les éléments. Ce qui est le cas pour le 3/3. Je le considère comme un article majeur et d’une grande puissance dans ce qu’il vient chercher en moi. Il me permettra assurément d’aller plus loin ensuite avec mes guides. Je ne rédige qu’en fonction de Mon Chemin, que cela résonne ou pas pour autrui.

      Quel plaisir cette galerie de photos! Je vais m’y référer dorénavant 🙂 Merci de tout cœur^^

      Les synchronicités nous rappellent à quel point le Grand Tout est une redoutable et inextricable mécanique parfaite.

      Répondre
      • nathalie

        coucou Samuel , merci beaucoup pour ta réponse 😀
        en effet les synchronicités nous mènent là où l’on ne pourrait l’imaginer …
        je te souhaite d’être bien inspiré pour le 3 ème volet des femmes fées.
        je vais en profiter pour lire tes divers messages écrits.
        coeurdialement,
        à bientôt ,nathalie

  4. Martine

    Comment Samuel te dire toute ma gratitude pour nous avoir si bien décrites, pour nous avoir si bien re-connues. Oui les femmes-fées existent et tu as bien mis en évidence leur rôle, leur fonction car la vie quotidienne les empêche souvent de voir leur nature profonde qui doit se cacher pour qu’elles puissent continuer à vivre selon leur coeur. Oui elles doivent se protéger, elles ont dû le faire mais maintenant est le moment pour elles d’assumer cette beauté de coeur et d’âme et qu’elles rayonnent la Lumière qu’elles incarnent pour le service de la Source ET de la Terre. Et, PS pour celles qui ont un compagnon de route, sa présence qui a pu représenter un défi pendant un temps (peur de ne pas être comprise, aimée) peut être maintenant intégrée pour apaiser ou/et dynamiser notre mission d’âme. Peut-être justement notre Mission de femme-fée comprend-elle aussi cette mission de libérer vers eux notre énergie pour que le couple divin se réalise. On en reparlera Samuel ? Bravo encore mon cher ami de tous tes éclairages et surtout MERCI.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.